Réputation et ressources humaines. Un lien?

Aucun commentaire

Réputation et les ressources humaines? Un lien? Comment sont-elles devenues interdépendantes? Simplement par le fait que l’information des chercheurs d’emplois se retrouve sur le Web. Même chose avec les compagnies qui désirent embaucher des travailleurs.

 

Le Web, la première source des employeurs

 

Une étude américaine (KBSD) d’une agence de marketing Web, qui date de 2011, il y a déjà 5 ans, révélait que 78 % des employeurs scrutaient les moteurs de recherche et les réseaux sociaux. Le but des ressources humaines était de trouver de l’information sur le postulant afin d’être au courant de sa réputation.

 

Les employeurs regardent quoi, au juste ?

 

  1. Ce que vous placez/partagez sur les réseaux sociaux

Pensez que votre compte est accessible au public, rien ou presque ne demeure privé.

Soyez vigilant.

 

  1. La fréquence des interventions sur les réseaux sociaux

Si vous êtes accro aux réseaux sociaux, attention aux heures de la journée.

Le jour et l’heure s’affichent sur les partages, alors il est facile de vérifier l’utilisation du temps d’un employé.

 

  1. Les renseignements qui ressortent en cherchant votre nom dans Google

Faites le test. Et mettez-vous dans la peau d’un employeur sur ce que vous trouvez.

 

  1. Vos expériences bénévoles et connexes à l’emploi demandé

Si cela se retrouve dans les valeurs de l’employeur ou pertinentes pour le poste demandé, cela devient bénéfique.

 

Les chercheurs d’emplois regardent aussi le Web

 

Novembre 2015, je suis au téléphone avec une amie. Elle m’apprend qu’elle cherche un nouvel emploi. Spontanément, je lui réponds que quelques jours avant, j’ai vu une annonce dans le journal local d’un employeur de notre ville, Drummondville, qui cherche des employés.

 

Sa réponse fut elle aussi spontanée. Je l’ai vue, l’annonce, dit-elle, par contre j’ai regardé sur le Web pour savoir s’il y avait des commentaires à propos de la compagnie. Elle me dit, j’en ai trouvé plein, à 99 % négatifs. Si tu penses que j’ai le désir de travailler là!

 

Dommage, cette mauvaise réputation leur a fait manquer les services d’une femme de 25 ans d’expérience.

 

Ce que les chercheurs d’emplois regardent d’une compagnie.

 

  • Les avis sur les sites spécialisés

Les bons et les moins bons, justement pour se faire une opinion

 

  • Les dirigeants de l’entreprise

Pour savoir qui sera leur futur patron et les possibilités d’avancement selon l’envergure et la structure déjà en place.

 

Conclusion

 

Une bonne culture d’entreprise amène une bonne réputation et les gestes pour la maintenir suivent.

 

Auteur

 

Martin Michaud

Martin Michaud détient un parcours enrichi de plusieurs expériences qui lui apportent maintenant les connaissances pour guider sa clientèle. Dans les dernières années, il a évolué simultanément comme auteur d’un livre sur la finance internationale, ainsi que comme chroniqueur financier dans plusieurs journaux, des revues locales et une revue internationale. Il a découvert le marketing Web il y a quelques années. En 2015, il a approfondi ses connaissances théoriques et techniques et a ainsi pu en faire profiter ses premiers clients.

 
Aucun commentaire
 

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles connexes

Voir tous les articles